Sign in / Join
Street Tattoo l'histoire du tatouage et ses origines

Street Tattoo : l'histoire du tatouage et ses origines

Le tatouage est une pratique qui est de plus en plus en plus répandue dans le monde auprès de adultes et même parfois des jeunes. Que ce soit des célébrités du sport, du cinéma, de la télévision ou tout simplement des citoyens lambda, la mode du tatouage rencontre un énorme succès. En France par exemple, on a un adulte sur 10 qui est tatoué et ce nombre est multiplié par 3 aux États-Unis. Quelles sont les origines de cette pratique qui gagne de plus en plus de terrain ? Allons à la découverte de l’historique du tatouage dans cet article.

Débuts du tatouage dans le monde

Pendant très longtemps, le tatouage a été considéré comme un art réservé à une certaine catégorie de personnes considérées comme marginales. Toutefois, il s’est aujourd’hui affranchi de cette étiquette et a largement conquis le monde. Ce n’est dons pas une surprise si on retrouve 10% de tatoués au sein de la population adulte en France. Le tatouage est une pratique artistique ancestrale qui est née sous différentes formes depuis la préhistoire comme l’atteste un article paru dans le magazine « International Little Tattoo Convention ». Ledit article revient sur l’histoire du tatouage de par le monde ainsi que ses différentes significations.

A lire aussi : Quel anti-cerne choisir pour une peau mature ?

Apparition de l’art du tatouage à travers les époques

D’après les recherches archéologiques, le premier humain à se faire tatouer se nommerait Otzi  et vivait dans les alpes italiennes il y a plus de 5 000 ans et c’est là qu’il a été découvert en 1991 ; selon les archéologues, il avait été tatoué dans un but curatif (probablement pour soigner les articulations car c’est à ce niveau que les scientifiques ont découvert les tatouages sur son corps. D’autres traces de l’existence des tatouages ont également été observées en Polynésie, chez les Celtes, les Japonais ou encore les égyptiens.

Street Tattoo l'histoire du tatouage et ses origines

Lire également : Quelle frange pour cheveux fins ?

Dans ces tribus, les tatouages remplissaient beaucoup plus une fonction d’identité et de protection. Mais ils ont aussi été utilisés dans l’empire romain pour marquer les esclaves ou même les gladiateurs et les criminels. Le tatouage va d’abord disparaitre avant de refaire surface au 18ème siècle lors des grandes découvertes. Le nom tatouage provient de celui de « tatau » qui est un ornement polynésien. Les explorateurs et marins qui l’ont découvert vont l’utiliser tout au long de leurs traversées pour se tatouer.

Généralisation du tatouage dans le monde

Il est clair maintenant que le tatouage est un art ancestral et non un art moderne comme certains le pensent à tort. Ce n’est que vers les années 1990, que les premiers salons de tatouage vont voir le jour en Europe. Samuel O’Reilly basée à New-York va créer la première machine électrique de tatouage bien qu’elle existait déjà depuis 1891. Avec l’avènement de cette machine, l’art du tatouage va se démocratiser à compter des années 1970 à l’époque de la génération bikers et punks

Évolution de la signification des tatouages à travers les âges

Comme pour la technique, la signification des tatouages a elle aussi considérablement évolué au cours des siècles. A l’origine, le tatouage présentait des vertus de guérison, d’appartenance à un groupe ou encore des vertus de protection. Il sera ensuite utiliser pour le marquage des prisonniers et d’autres personne en marge de la société. Par la suite, il s’est répandu et de nos jours où il raconte le vécu de quelqu’un ou un moment marquant de sa vie qu’il veut immortaliser.

Au terme de la lecture de cet article sur l’historique des tatouages ainsi que leurs origines dans le monde, il apparait clairement que l’art du tatouage remonte à la nuit des temps dans bon nombre de cultures. Que ce soit en Amérique, en Asie, en Europe ou en Afrique, le tatouage revêt des significations particulières. Il est utilisé à des fins de décoration du corps, ou pour des besoins d’identification ou d’appartenance à un groupe ou à un clan ou encore à des fins religieuses.

Dans tous les cas, le tatouage s’est largement démocratisé au point de devenir une véritable tendance à la mode dans nos sociétés modernes. Les raisons qui poussent des personnes à se tatouer sont assez subjectives et varient d’un individu à un autre.